Suite au dernier épisode en date de la dérive droitière de Nicolas Sarkozy*, Philippe Douste-Blazy, cofondateur de l'UMP dénonce ce "tournant majeur dans la campagne".

Pour Douste-Blazy, "Nicolas Sarkozy a décidé d'être à droite toute, de représenter cette droite pure et dure, cette droite réactionnaire". Dans un entretien à France2, ce vendredi 10 Février, il déclare ainsi "Avec un positionnement comme celui-là, je ne vois pas comment un centriste, un humaniste, un démocrate social peut voter pour Nicolas Sarkozy. C'est aux antipodes de nos valeurs".

"C'est une division qui est énorme, aller poser la question sur les chômeurs ou les immigrés", sermonne-t-il. "Diviser les Français, lorsqu'on est en charge de l'unité des Français, c'est très dangereux".

* dans un entretien accordé au Figaro Magazine publié ce samedi 11 Février 2012.

source : Le Parisien/Aujourd'hui